LES SARDINES BAILLENT - CHANTAL BAROCHE



Richard Thorn - After a good day


chaleur sur le port -
les mouettes font la planche
les sardines baillent




***





matinée d'été
les hirondelles
se sont recouchées



*



un tracteur rouge
chargé de meules
réveille une tondeuse



*



et le tuit tuit
des mésanges dans le mur
me pousse dehors



*



cueillir le cassis
l'herbe sent mouillé
tout est douceur




*  *  *





ce chat est spécial
il caresse la libellule
et la relâche





*




matin bleu
la machine rouge crache
ses meules jaunes





*




les goélands
attendant la marée -
tous dans le même sens





*




sous le feu
dans les décombres -
la haine couve





*




ciel noir d'orage -
de la terre et des blés
un parfum puissant





*




petit chemin -
les doigts et la bouche noirs
et l'âme limpide





*




vernis à ongles
et papotages d'ado -
mamie se régale





*




toutes affairées -
trois générations disputent
les mûres à l'abeille





*





café au jardin
la pluie a bien rincé
le parasol





*




été indien -
sans attendre l'automne
le petit chat est mort





*




le cliquetis
de la gouttière percée
et le jus d'une poire
si c'est ça l'automne
laissez le arriver




*




dans la valise
entre maillot et paréo -
une feuille d'automne





*




il signe en blanc
sur la montagne bleue
le paille en queue





*




dans les azalées
elle nettoie la tombe -
d'un inconnu





*




tapies dans l'herbe
de peur que l'hiver arrive
trois violettes





*




novembre ?
fushias et primevères
prétendent le contraire





*




un verre de bon vin
une poêlée de chanterelles
qu'importe l'amour !





*




calme de l'atelier
le chant du poêle à bois
répond à la Callas





*




ce froid pénétrant
annonce -t-il la neige
ou mon chagrin





*




froid dehors
la mésange cherche une cage
dedans





*





premier givre
landes et fougères sentent
le marron glacé





*






braver le froid du soir
parler business et gluten
et puis enfin tango





*




ne pas s’enrhumer
les simples du jardin 
sont sous la neige





*




pluie froide -
la rivière lèche le lisier
des champs





*




visite à l'amie
dehors bat la pluie froide
... sa tarte aux pommes




*


au grand galop
l'aubépine secoue sa crinière
blanche




*



solstice d'été
première nuit fenêtre ouverte
et le roulis des vagues




*




un soir comme ça
l'horizon est là, tout près
au fond du jardin







Chantal Baroche






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

QUATRE HEURES DU MATIN - ABELHAK MOUCHATAOUI

VILLE HAUTE - CHRISTIAN COSBERG

D'UN PAYS À L'AUTRE - MOHAMAD ALSARI