PAR-DELÀ LES MURS - BIKKO





Pascal Campion






son mec si saoulant ~
partie au petit matin
morte de cirrhose



*



par-delà les murs ~
le parfum du seringa
jusqu'au potager



*




colère d'enfant ~
la vilaine maîtresse
au pilori



*



surveillants absents ~
le règne des petits chefs
sur la récré



*



direction laxiste ~
un à un les bons élèves
quittent l'établissement



*



route D18 ~
sur le poulailler en planches
un radar factice



*



café en terrasse ~
sur le gazon l'écureuil
fait ses plantations



*



odeur de pluie ~
dans l'entre deux nuages
la pleine lune






remontant du port ~
l'imperméable chemine
sous la lune



*



grande nuit venue ~
manquera à mes cheveux
le souffle du vent



*



cernes témoins
de nos nuits de débauche
~ ma douleur et moi



*



panache noir
l'usine d'incinération
embrume la ville



*



halo solaire ~
la brume sent le cheval
et le feu de bois



*



le café brûlant -
de la pomme il reste
trois pépins une queue



*


matin embrumé -
marc de café dessinant
des arabesques



*


par-dessus mon bol -
dans ses yeux noirs les reflets
d'une nuit blanche



*



barche da pesca -
avanti e indietro tra due punti
immaginari



Barques de pêcheurs -
va et vient entre deux points 
imaginaires



*



près de la nouvelle
envahie d'herbes folles
- la vieille route



*



grande régate
de folles feuilles sèches
– vent sur la mare



*



Bar des Halles ~
jusqu'aux bateaux amarrés
l’épique engueulade



*



jardin englouti
sous la glace un poisson
dessus un moineau




*



brouhaha d'expo ~
je m'arrache et examine
un grand poil de nez



*



vague d'Hokusai ~
dans la salle d'exposition
des remous de foule



*



solstice d'hiver ~
la nuit précoce ravive
les peurs ancestrales



*



premier citron
j'ai cru voir une jonquille
prendre son envol



*



 soleil englouti
au-delà des peupliers
le cri d'un corbeau



*



cercle de pierres
le cul bouffé par la rouille
d'une conserve




*



volet entrouvert
dans un carré de soleil
l'interrupteur




*



deuxième demi
il me tourne la tête
le printemps nouveau





BIKKO







Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

QUATRE HEURES DU MATIN - ABELHAK MOUCHATAOUI

VILLE HAUTE - CHRISTIAN COSBERG

D'UN PAYS À L'AUTRE - MOHAMAD ALSARI