RUBAN DE RÉGLISSE - MICHEL DUFLO


Pascal campion





tournée des tombes -
un mot pour chacun
et des larmes pour elle



*


voisins de tombe
le père et le fils -
en famille dit-elle



*


douceur automnale -
leurs deux urnes réunies
pour l'éternité



*


"papa"
"maman"
même à mon âge



*


soirée de clôture -
à la patère deux manteaux
font connaissance



*


adieux -
juste un baiser
un



*


verres de vin blanc -
posant mes lèvres
sur l'empreinte des siennes



*


mes vies rêvées
plus belles que ma vie vécue -
herbes d'automne



*


mort d'un poète -
l'arbre vient de perdre
sa dernière feuille



*


feuilles mortes -
toutes ces lettres écrites
et jamais postées



*


dernier soleil -
dans la nuée d'insectes
un jumbo-jet



*


minuit passé -
à l'arrêt du bus scolaire
un lapin



*


deux escargots
en pleine conversation -
beau temps pour la saison



*


raisin vendangé -
mon voisin vigneron
de retour sur Meetic



*


retour des taupes
dans le jardin -
mini-golf



*


petite tombe -
elle n'a vécu que le temps
d'une floraison



*


entre nos deux peaux
l'épaisseur d'un tissu -
frissons d'automne



*


champs labourés -
comment ne pas songer
à la douleur d'aimer



*


sur ce chemin creux
j'ai abandonné mon rêve -
première neige



*


le balayeur -
sitôt le dos tourné
les feuilles reviennent



*


armistice -
faire la paix
avec moi



*


sous-bois d'automne -
une vraie pipelette
cette rivière



*


nuit claire -
autant d'étoiles
que de feuilles mortes



*


juste ça
écouter la rivière
et pisser



*


à l'empressement
de la limace
la pluie arrive



*


boue et feuilles mortes -
le chemin nous a suivis
jusqu'au salon



*


partout l'automne -
jusque dans la couleur
de mes chaussettes



*


à travers champs
un ruisseau zigzague
et zézaie



*


nuages gris
chaussettes grises -
mes grigris du jour



*


mois sans dieux –
c’est le moment d’avoir
des pensées coupables



*


douceur automnale -
à vous faire des mouches
centenaires



*


mémé chihuahua
croisant pépé lévrier -
oh la belle crotte



*


ruban de réglisse -
je déroule
mon enfance



*



juste pour le bruit
plonger les mains
dans le sac de noix



*  *


à travers le hublot
de la machine à laver
mon carnet de haïkus



*


essorés
à 800 tours / minute
mes haïkus



*


fin de lessive –
dans la poche de mon jean’s
bouillie de haïkus



*  *


arbres du parc -
sur les étagères aussi
les livres jaunissent



*


nouvel automne -
le regard de l'inconnue
me rajeunit



*


ciel de neige -
je verse dans mon bol
des flocons d'avoine



*


bois de Boulogne -
dans le halo de mes phares
un tapin de garenne



*


maudit blues -
je ne saurai jamais
jouer de la guitare



*



me rasant -
que fait mon père
dans le miroir





Michel Duflo


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

QUATRE HEURES DU MATIN - ABELHAK MOUCHATAOUI

VILLE HAUTE - CHRISTIAN COSBERG

D'UN PAYS À L'AUTRE - MOHAMAD ALSARI