FIN DE L'AVERSE - GERARD DUMON


Pascal Campion





premier février

une averse grésille
sur le toit



*

éclaircie

déjà l'hiver cherche
un autre chemin



*

soir d'hiver

le chat se pelotonne
sur son secret



*

levé trop tôt ?

je sens un reproche
dans les yeux du chat



*

tempête annoncée

l'oiseau suspendu
à son chant


avant la tempête

imperturbables
les arbres


avant la tempête

trop calme l'air
retient son souffle



*

forte rafale

une feuille morte
change de cap



*

soir de grisaille

je rajoute du piment
dans les achards



*

rasage matinal

je compte les syllabes
de pithécanthrope



*

ciel dégagé

lentement la lune
essuie les carreaux



*

lundi matin

ils admirent la lune rouge
sur leur smartphone



*

écho du ressac

entre deux vagues
le souffle du vide



*

plage déserte

il marche dans les traces
d'un inconnu



*

5 janvier glacial

les chats en chiffonnade
sur le canapé



*

début d'hiver

pourtant les choses mûrissent
dans les têtes



*

temps de l'Avent

sur le fleuve la brume
à contre-courant



*

théâtre du jour

en vedette américaine
le rouge-gorge



*

deux décembre

le silence a l'odeur
d'une vieille fumée



*

fin novembre

j'envie le chat au soleil
sur le toit



*

soir d'hiver

au salon le chat inquiet
du vent qui miaule



*

tombée du jour

dehors ça zinzinule
une dernière fois



*

vieux cahiers d'école

j'ai beaucoup de tendresse
pour les fautes



*

pare-brise givré

parfois la nuit oublie
ses étoiles 



*

à la ramasse...

il se prend une pelle
dans les feuilles mortes



*

un lit de nacre

c'est tout ce qu'il reste
de l'huître



*

mi-novembre

un vent glacial retrousse
le croupion des poules



*

bonus d'automne

cérémonieusement
je cueille la dernière tomate



*

toilette d'automne

nettoyant le jardin
les poules et moi



*

infos du matin

dehors jabote
un rouge-gorge



*

barre de HLM

un mur de paraboles
interroge le ciel



*

tombée du jour

le vent chine encore
quelques feuilles



*

fin de l'averse

déjà la lumière libère
un chant d'oiseau



*

douceur humide

enfin l'escargot peut sortir
de la boîte aux lettres




GERARD DUMON




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

QUATRE HEURES DU MATIN - ABELHAK MOUCHATAOUI

VILLE HAUTE - CHRISTIAN COSBERG

D'UN PAYS À L'AUTRE - MOHAMAD ALSARI