RÊVES DE JASMINS - SARRA MASMOUDI


Gustav Klimt



un zeste d'orange
sur le thé~
jour froid


*


premiers froids~
dans chaque graine de bourghoul*
le goût de braise

*Graines de blé grossièrement concassées qu'on fait cuire traditionnellement au feu de braise avec de la viande d'agneau et des légumes, le plus souvent en hiver.


*


marche du matin~
dans mes poches le vent dépose
des haïkus


*


chemin en pente~
la fraîcheur du vent 
sur mes joues


*



arrosant mes plantes~
pluie 
sur les feuilles mortes


*



ménage d'automne~
la vigueur
du papillon jaune


*



grosse averse~
une soupe
pour deux jours


*



bilan sanguin~
sur le mur une cascade
de géraniums


*



retour du marché~
cette pente 
d'habitude si légère!


*



rêves de jasmins
autour de moi
les feuilles tombent


*



soir d'automne~
un nuage se déchire
pour une étoile


*



fin de l'automne~
le manteau du grand-père 
sur l'épouvantail


*



jour trop court~
même le vent
est pressé

...............

quinze d'heures de bureau~
jour le plus court

..............

jour trop court~
les arbres s'allongent 
dans le salon

.............

jours trop courts~
les longues veillées 
de Ramadhan*

*Mois sacré pendant lequel les musulmans jeûnent tous les jours de l'aube au coucher du soleil .


.............

jours courts~
les longs préparatifs 
pour la rupture du jeûne

...............

jour court~
des brins de menthe pour le thé 
du soir


*



j'ouvre la fenêtre~
l'automne
à perte de vue


*



grondement d'orage~
une femme dans le train 
murmure des versets


*



découpant un poulet~
les cris
de l'enfant


*



soleil pâle~
sur la crêpe chaude une gelée
de grenade


*



tourbillon de feuilles~
dans les cageots les oranges
encore vertes


*



froid soudain~
je retrouve dans mon parka 
la clé de la cave


*



jours trop courts~
les longues chansons d'Oum Kalthoum*
..............
*Grande diva arabe surnommée l'Astre de l'Orient connue pour ses très longues chansons.


*


premières gelées~
l'odeur de la muscade
dans le gratin


*



grisaille d'automne~
la fenêtre rouge 
de géranium


*



dimanche d'automne~
tout le potager
sur le couscous


*



vieux jardin~
les pots de fleurs débordent
de feuilles mortes


*



la route 
jonchée de citrouilles~
le soleil hésite


*



pépinière~
le va et vient
des pots de fleurs


*



soir d'automne~
sur la colline la lune
et moi


*



la lune effleure la colline~
un chat sur chaque poubelle


*



quelques graines de grenade
dans le zammit*~
le jour se lève
...........
*Préparation à base d'orge grillé moulu avec du coriandre qu'on prend le matin au petit déjeuner mélangé à l'huile d'olive, eau et sucre et/ ou graines de grenade.


*


bourrasque~
le tas de feuilles des voisins
sur ma terrasse


*



balayant les feuilles~
une cascade de rires
chez les voisins


*



l'enfant en classe
ses yeux sur le cimetière chrétien~
jour des morts

En fait mon école primaire à Sfax était mitoyenne au cimetière chrétien. Les fenêtres des salles de classe offrait une vue imprenable sur ce cimetière et on était fascinée de voir toutes ces fleurs et ces gens impeccablement habillées . La célébration des morts étant très controversée en Islam.


*



jour de la Toussaint~
deux vieux étrangers perdus
dans la ville


*


jour des morts~
plein soleil sur la photo
accrochée au mur


*



première soupe~
arroser les plantes
le temps qu'elle refroidisse


*



lune croissante~
la voisine de nouveau
enceinte


*



hall d'entrée~
le soleil aussi se regarde
dans la glace


*



nouveaux messages de Tokyo~
l'odeur du riz dans le cuiseur


*



herbes folles~
les ruses des orties pour caresser
mes jambes


*



heure d'hiver~
un peu plus de chocolat
sur les muffins


*



à peine dehors
happé par le brouillard
le chat noir


*



la jeune voilée
ses dessous
sur le balcon


*



couchant rose~
la jeune mendiante rentre
à cloche-pied


*



petite pente~
le poids de mon ombre
sur les pousses d'herbe


*



une voiture rouillée
tout ce qui reste de l'oued
après le barrage


*


marché aux fruits~
les clémentines je les mange
du regard


*



jambon frais~
la chatte du parc préfère
mes jambes


*



clouée au lit~
les nuances du soleil
au plafond


*



brouillard épais~
le bruit des olives qui tombent 
sur la bâche


*



verger nu~
la mer à travers
les branches


*




terrain de jeu~
dix paires de pieds pour un ballon
en papier





Sarra Masmoudi




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

QUATRE HEURES DU MATIN - ABELHAK MOUCHATAOUI

VILLE HAUTE - CHRISTIAN COSBERG

D'UN PAYS À L'AUTRE - MOHAMAD ALSARI